8. Le garcon qui criait au loup – Kaamelott – Livre V


Regarder la vidéo en replay si vous l'avez ratée lors de sa diffusion.

Regarder Kaamelott en replay 8. Le garcon qui criait au loup – Kaamelott – Livre V


Ve siècle après Jésus-Christ. L’Angleterre s’appelle encore la Bretagne. Le Christianisme naissant, les anciennes traditions celtes s’entrechoquent pendant que l’Empire Romain s’effondre. Au carrefour de l’histoire, le Royaume de Kaamelott apparait alors comme le nouveau phare de la civilisation. Investi d’une mission divine, le Roi Arthur tente de guider son peuple vers la lumière.

Kaamelott S03 E34 – Les Cheveux noirs | Audio

Regarder en replay S03 E34 - Les Cheveux noirs | Audio LIVRE 3 EPISODE 34 - Les Read more

Kaamelott S03 E32 – La Pierre de Lune | Audio

Regarder Kaamelott en replay Kaamelott S03 E32 - La Pierre de Lune | Audio KAAMELOTT LIVRE 3 EPISODE 32 - Read more

Kaamelott S03 E33 – La Pythie | Audio

Regarder Kaamelott en replay Kaamelott S03 E33 - La Pythie | Audio KAAMELOTT LIVRE 3 EPISODE 33 - La Pythie Read more

Kaamelott S03 E30 – Le Trouble | Audio

Regarder Kaamelott en replay Kaamelott S03 E30 - Le Trouble | Audio KAAMELOTT LIVRE 3 EPISODE 30 - Le Trouble Read more

33 réflexions sur “8. Le garcon qui criait au loup – Kaamelott – Livre V

  • 6 juin 2020 à 21 h 40 min
    Permalien

    Que d'émotions transmises par Guy Bedos. Au revoir Monsieur

  • 7 juin 2020 à 0 h 47 min
    Permalien

    Visiblement il lui a quand même fallut 10 ans pour vraiment le démolir le chevalier fermier.

  • 12 juin 2020 à 17 h 59 min
    Permalien

    Perceval quand il insulte l'autre pouffe ca me fait tellement plaisir

  • 27 juin 2020 à 14 h 57 min
    Permalien

    quelquun peut me dire ou ils ont tourné le passage des falaises a 3:47 ? J'y passerai bien mes vacances ca a l'air magnifique

  • 28 juin 2020 à 23 h 32 min
    Permalien

    J'aime bien cette saison maid je trouve que Méléagant est un peu mal utilisé, comprend pas trop son but…

  • 2 juillet 2020 à 15 h 47 min
    Permalien

    Heureusement que Perceval est là pour apporter de la lumière dans toute cette noirceur

  • 6 juillet 2020 à 6 h 13 min
    Permalien

    Plus je regarde la scène du théâtre, plus je pense que le directeur du théâtre est un autre dieu qui entre dans le jeu de Méléagant. Ils semblent vraiment se connaître.

  • 14 juillet 2020 à 22 h 15 min
    Permalien

    A 2:35 y a un lézard qui passe sur le Rocher en dessous de la main d’Arthur

  • 15 juillet 2020 à 19 h 09 min
    Permalien

    En fait Méléagan est super intelligent. Après avoir misé sur Lancelot pour saborder Kaamelott et toute la symbolique divine autour, il comprend que le pire ennemi d'Arthur est en fait Arthur lui-même (déjà dépressif depuis les saisons précédentes). Il n'a plus qu'à appuyer sur son point faible à répétition, la descendance, le fatiguer avec des routes tordues, le mettre en situation de gros connard dès qu'ils croisent des gens, et c'est bon, il le laisse finir sa route tout seul jusqu'au lieu qu'il avait pourtant abandonné de désespoir: Kaamelott. Un plan infaillible

  • 31 juillet 2020 à 21 h 18 min
    Permalien

    40:08 Sûrement l'un des moments les plus touchant de la série.
    Avec cette somptueuse musique composée par Alexandre Astier…
    Y'a pas a dire, j'ai dû regarder la série 25 fois, et ce moment 70 fois que je connais par cœur, mais à chaque fois, ça m'émeut.

  • 3 août 2020 à 6 h 20 min
    Permalien

    "De toutes facons vous n'allez pas le probleme dans le bain" – Guenièvre
    Quelle cynisme de la part d'Astier xD

  • 6 août 2020 à 0 h 18 min
    Permalien

    Je comprends mieux lorsque les gens disent que la saison 5 est la meilleure. La tournure qu'a prit la série subitement me fait giga bader. Passer du rire au larmes, de la joie à la dépression vraiment bravo. L'évolution et la dégringolade de certains, la reconnaissance, chapeau.

  • 13 août 2020 à 4 h 37 min
    Permalien

    Si ça se trouve Alexandre Astier était peut-être lui aussi déprimé quand il a écrit et jouer le livre 5. Rien qu’à voir son aire d’enterrement. Il a l’air mort en dedans. Ça m’est déjà arrivé de me sentir comme ça.

  • 27 août 2020 à 5 h 17 min
    Permalien

    Premiere fois que je regardes la serie en entier. J'y suis pas encore, mais je sens que le graal va se révéler être la jatte.

  • 27 août 2020 à 13 h 06 min
    Permalien

    Les pingouins ça vole nom d'une pipe !

  • 6 septembre 2020 à 1 h 55 min
    Permalien

    Cet épisode est tellement plein de sens. Il fait ressortir la vraie nature des personnages : Karadoc n'est qu'un idiot et Lancelot un chevalier égoïste alors que Guenièvre, Bohort et Perceval sont réellement voués à Arthur, jusque dans ses moments les plus sombres. Cet épisode, malgré tout ce qu'il a de sombre, de triste voire d'effrayant, j'ai toujours envie de le revoir, encore et encore.

  • 8 septembre 2020 à 21 h 13 min
    Permalien

    J'avais jamais vu qu'a 1:34 il y a en arrière plan il sorte de petit lézard sur les rochers qui passe. C 'est assez flou, on voit pas bien.

  • 11 septembre 2020 à 14 h 27 min
    Permalien

    sublime vraiment rien à dire. L'intérpretation de Guy B est parfaite d'une émotion rare…, savoir qu'il est décédé dernièrement n'aide pas à se contenir les larmes coulent…

  • 15 septembre 2020 à 19 h 26 min
    Permalien

    31:56 sur le passage de Méléagan, la terre se désole. Tout le monde part. Eh ben, cette scène est hyper bien foutue !

  • 20 septembre 2020 à 21 h 48 min
    Permalien

    N'empêche l'émotion transmise par cette série est puissante. Du début à la fin Kaamelott est un transmetteur de message en tout genre, un hymne à la vie. J'exagère peut être mais c'est ce que j'ai ressenti.

  • 27 septembre 2020 à 20 h 22 min
    Permalien

    mais en faite la couronne cest le graal si?

Commentaires fermés.