GOUSTAN dans Kaamelott – L'ANALYSE de Personnage #54


Regarder la vidéo en replay si vous l'avez ratée lors de sa diffusion.

Regarder Kaamelott en replay GOUSTAN dans Kaamelott – L'ANALYSE de Personnage #54


Bienvenue dans ce nouvel épisode de L’Analyse de Personnage consacré à Goustan le cruel dans Kaamelott. Cette vidéo est dédiée à Philippe Nahon.

Soutenir la chaîne sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/sy-play
Ou gratuitement sur Utip : https://www.utip.io/syplay

Twitter : https://bit.ly/2FIs6vY
Facebook : https://bit.ly/2HLDBoy
Instagram : https://bit.ly/2HVMlrr

Sur une musique d’Anthox Colaboy (Go Back To The Abyss) : https://bit.ly/2JlPqT7

Nouveau Micro : https://amzn.to/2QkIgD4

Kaamelott S03 E34 – Les Cheveux noirs | Audio

Regarder en replay S03 E34 - Les Cheveux noirs | Audio LIVRE 3 EPISODE 34 - Les Read more

Kaamelott S03 E32 – La Pierre de Lune | Audio

Regarder Kaamelott en replay Kaamelott S03 E32 - La Pierre de Lune | Audio KAAMELOTT LIVRE 3 EPISODE 32 - Read more

Kaamelott S03 E33 – La Pythie | Audio

Regarder Kaamelott en replay Kaamelott S03 E33 - La Pythie | Audio KAAMELOTT LIVRE 3 EPISODE 33 - La Pythie Read more

Kaamelott S03 E30 – Le Trouble | Audio

Regarder Kaamelott en replay Kaamelott S03 E30 - Le Trouble | Audio KAAMELOTT LIVRE 3 EPISODE 30 - Le Trouble Read more

45 réflexions sur “GOUSTAN dans Kaamelott – L'ANALYSE de Personnage #54

  • 28 mai 2020 à 18 h 37 min
    Permalien

    Bon ben le prochain est malheureusement tout trouvé, il vient de se désigner tout seul 🙁

  • 28 mai 2020 à 18 h 53 min
    Permalien

    Tu as vu que Guy bedos, qui jouait anton est décédé aujourd'hui ?

  • 28 mai 2020 à 22 h 03 min
    Permalien

    Bel hommage à un acteur extraordinaire. Goustan est un de mes personnages préférés dans la série et l'interprétation de Philippe Nahon n'y est pas pour rien.
    C'est vraiment une triste période. Aujourd'hui, c'est Guy Bedos qui est décédé…

  • 29 mai 2020 à 0 h 02 min
    Permalien

    Bel hommage à un grand acteur par l'intermédiaire de l'analyse de personnage où il a un rôle mineur mais marquant

  • 29 mai 2020 à 6 h 25 min
    Permalien

    Triste d’apprendre son décès. Selon moi. L’épisode où il apparaît dans le livre 1 est l’un des meilleurs en termes d’acting de toute la série. Il était incroyablement juste dans le cynisme et la cruauté presque mélancolique qu’il incarnait. L’episode est incroyable en lui même par la justesse de son écriture mais Il a clairement contribué à le rendre aussi bon.

    Un excellent comédien. Repose en paix l’ami.

  • 29 mai 2020 à 9 h 54 min
    Permalien

    Bel hommage. Je savais pas qu'il nous avait quitté. C'était beau et propre. T'es un Homme digne Sy.

  • 29 mai 2020 à 21 h 48 min
    Permalien

    Mettez un pouce bleu si vous aussi vous voulez une analyse sur Manius Macrinus Firmus !! (le Dux totius Britannia précédant Arthur et premier époux d'Aconia Minor)

  • 30 mai 2020 à 10 h 01 min
    Permalien

    Salut, je t'ai découvert récemment et je tenais à te féliciter pour ton travail, j'ai trouvé tes vidéos très pertinentes.

    Du coup, j'aurais une question penses-tu consacrer une vidéo à Manius Macrinus Firmus ? Parmi tous les nouveaux personnages du livre VI, c'est celui que est pour moi le plus intéressant après César (et même assez attachant), et je trouve ses dialogues avec Arthur particulièrement bien écrits et interprétés. Ça m'intéresserait beaucoup de voir une de tes analyses à son sujet.

  • 30 mai 2020 à 15 h 21 min
    Permalien

    Philippe Nahon était déjà remarquable – notamment – dans le film "Les Visiteurs". Il y joue le rôle d'un chef de rayon de supermarché aux prises avec l'insupportable Jacquouille, qui lui répand le contenu d'un pot de cassoulet sur les chaussures. D'où les protestations du gars, qui se plaint que ça va attaquer le cuir ! R.I.P.

  • 30 mai 2020 à 19 h 02 min
    Permalien

    Bel hommage. Je savais pas qu'il nous avait quitté. C'était beau et propre. T'es un Homme digne Sy.

  • 30 mai 2020 à 22 h 18 min
    Permalien

    Excellente vidéo! J'adorerai t'entendre sur Lancelot si tu as le temps de faire une vidéo sur lui 😀

  • 31 mai 2020 à 16 h 13 min
    Permalien

    Il avait une voix ce mec… Un baron.
    "Toute ma vie je l'ai traité de trou du cuuuul !"
    Par ailleurs, j'ai toujours kiffé le moment où Joëlle Sevilla se retient de rire quand il dit "Hé… J'peux avoir une om'lette aux champis ?"

  • 2 juin 2020 à 22 h 16 min
    Permalien

    Pourquoi pas une analyse sur un personnage de peaky blinders ?

  • 4 juin 2020 à 7 h 20 min
    Permalien

    Philippe Nahon, ou l'homme qui a su interpreter des roles detestables en les rendant humains, rien qu'a voir "seul contre tous" et "Carne" par exemple on se rends compte de ça

  • 6 juin 2020 à 18 h 22 min
    Permalien

    Un peu hors sujet mais bon…faut je le dise…
    je sais que je suis loin d'étre béte , je dirais meme que je suis plutot intéligent (j'aime pas le dire ni le pensé mais a force de l'entendre je pense que ca a du vrai) , mais soyons franc , A.A. a une intéligence hors du commun (trés loin au dessus de la notre), sans parlé de son sens artistique (ce mec a un wikipedia long as fuck , et encore je suis sur qu'il en manque) , j'ai vue l'exoconférence , et comme beaucoup de monde capté la complexité de Kaamelott qui au depart n'était qu'une genre de "piéce de théatre" , et au final ca pars dans du quadruple A qui a marqué l'histoire ainsi que la vie de beaucoup de personnes….
    et on a prouvé qu'attendre + de 10ans pour la suite d'un tel chef-d'ouvre on en avait rien a foutre…et meme si pour X raisons s'était repoussé en 2025 je lui en voudrais meme pas…

    Pourquoi…pourquoi on as pas ce genre de mec a la tete de puissance dans le monde putain ?, on aurais beaucoup moins de guerres , et les gens serais pour la majeur partie plus heureux…la vie est vraiment trop injuste…

    Je sais pas qui je doit remercié , mais Merci de nous avoir donné Alexandre Astier , ce type est sans nul doute la personne pour qui j'ai le plus d'estime et d'admiration dans ce bas monde.

    (ah et au passage , merci a Sy Play pour tes videos ^^)

  • 16 juin 2020 à 9 h 07 min
    Permalien

    Tant de réplique cultes en si peu d'épisodes, un de mes personnages préférés… Rip

  • 16 juin 2020 à 10 h 14 min
    Permalien

    Bonjour et merci pour ces analyses de personnages détaillées et profondes. J'aurais juste une question concernant un personnage qui apparaît dans seulement deux épisodes (mais je me suis rendue compte qu'il existe quelques épisodes que je n'ais jamais vu). C'est une femme qui pénètre dans le domaine d'Arthur et à qui il offre une rose qu'elle mange et sur les genoux de laquelle il va s'endormir. Que devient-elle ? Pourquoi n'y a-t-il jamais eu de suite à cette aventure ? Merci de vos lumières.

  • 27 juin 2020 à 16 h 37 min
    Permalien

    Tu as réussi à m'émouvoir avec Goustan. Chapeau.
    Bel hommage, et belle analyse, merci !
    Je n'avais jamais fait le parallèle entre Goustan et César, pourtant, je le trouve assez saisissant, sur certains points. Notamment leur côté capricieux assez infantile, ils se ressemblent beaucoup là-dessus, côté très caractéristique de beaucoup de personnes d'un grand âge. Mais leur façon de transmettre leur savoir, même si différente dans la forme, est aussi assez semblable. Je suis très heureuse d'avoir découvert ça.

  • 30 juin 2020 à 3 h 59 min
    Permalien

    2:00 "Ce sont les fées qui lui donneront finalement raison". Non, je crois que tu voulais dire "les faits", ça ne se prononce pas pareil hein !
    Ah oui, tu as un problème de prononciation lol, je n'avais pas remarqué avant, tu dis "en éfé" au lieu de "en effet" et "drole" au lieu de "drôle" et "role" au lieu de "rôle". C'est quoi comme accent ?

  • 30 juin 2020 à 18 h 55 min
    Permalien

    Réussir à caler un « OK boomer » dans un travail aussi juste et précis relève du grand art. Gg Sy x’)

  • 4 juillet 2020 à 22 h 43 min
    Permalien

    J'ai appris à sa mort qu'il était né comme moi un 24 décembre mais j'aime bien comment il jouait bien le rôle de Goustan le cruel

    Quelqu'un sait si Phlippe Nahon apparaît ou non dans le 1er film de Kaamelott ou non ?

  • 6 juillet 2020 à 15 h 45 min
    Permalien

    Pour moi c'était clairement un des top 3 des meilleures performances dans Kaamelott. Condoléances à ses proches

  • 29 juillet 2020 à 14 h 08 min
    Permalien

    Les gens qui disent Ok boomer ont oublié, à force de grandir dans du coton, ce que des auteurs comme George Martin ou Abercrombie se cassent le cul à rappeler : les situations de merde, les situations de violence et de survie inversent toutes les valeurs. C'est facile de dire que c'est pas gentil d'être méchant quand la vie est douce et qu'elle l'a toujours été

  • 3 août 2020 à 16 h 15 min
    Permalien

    Même pas deux minutes et déjà balancer patriarcat ? Ok, white knight.

  • 27 août 2020 à 5 h 28 min
    Permalien

    Très belle vidéo comme toujours, J'aimerai bien que tu parles même si c'est un personnage mineur, de la grand mère de Perceval.

  • 29 août 2020 à 13 h 27 min
    Permalien

    Ayant regardé la série des dizaines de fois… Je vais dire un truc qui va à l'encontre de tous les avis que l'on voit habituellement.
    Alors que la plupart disent que les personnages qui les ont fait les plus rire sont par exemple Perceval, Karadoc, Kadoc, ou encore Léodagan, moi celui qui me fait le plus rire, et de loin, c'est Goustan, et depuis toujours.

  • 10 septembre 2020 à 18 h 22 min
    Permalien

    Faire une référence à la théorie du patriarcat alors que clairement Célie est tout à fait dans le délire, manifestant largement plus une opposition barbares-civilisés qu'une opposition homme-femme. Clairement, l'opposition Goustan-Arthure relève beaucoup plus de l'opposition masculinité-virilité, au sens platonicien, ou la masculinité détruit/déconstruit quand la virilité construit/admire.

  • 11 septembre 2020 à 19 h 37 min
    Permalien

    Ah merde, j'apprends la mort de Nahon que maintenant. Il m'avait beaucoup touché dans Carne et Seul Contre Tous, deux films très sombres où il interprête à la perfection Le Boucher, un personnage assez similaire au final. Violent, homophobe, sexiste et raciste, tout est fait pour qu'on deteste le personnage de base, mais l'écriture et surtout le jeu d'acteur et les longs monologues de Nahon font qu'on s'accroche, qu'on suit ce personnage odieux pour comprendre sa mentalité, jusqu'à presque parfois adhérer à sa philosophie. S'en dépeint alors le portrait d'un homme triste et seul, qui enchaîne les mauvais choix, souvent guidé par ses instincts les plus primaires, mais qui a quand même un sens des valeurs et de la famille. Ca n'en fait pas un homme bon pour autant, mais ça en fait un très bon personnage, et le jeu de Philippe Nahon y est pour beaucoup.

  • 13 septembre 2020 à 12 h 37 min
    Permalien

    Je suis pas sur qu'il soit très judicieux de réduire l'expression "Ok boomer" a une opposition jeunes progressistes/vieux cons boomers rétrogrades, car nous vivons justement une époque ou on voit bien notre société tomber de + en + malade de son propre progressisme qui ne cesse de s'emballer lui même jusqu'au ridicule aujourd'hui et y a qu'a voir le phénomène SJW/PNJ sur internet pour bien se rendre compte qu'il y a juste un gigantesque problème avec le progressisme occidental devenu aujourd'hui sans queue ni tête, délirant voir clairement RADOTANT

    Bien au contraire, si on va au fond des faits en réalité, le progressisme que nous vivons aujourd'hui bien qu'il soit l'apanage d'une certaine jeunesse quand a son expression publique, vient bien en réalité d'une génération boomer qui en est la véritable source et les véritables "cadres" dans ces domaines, la jeunesse trop souvent uniquement le porte-pub sur pattes beuglant des slogans de façon décérébré et trop souvent trop pas réfléchit

    Juste voir le simple sujet de l'anti-racisme , si on va vraiment au fond des choses : On se rend compte que c'est un sujet qui refuse les véritables débats de fond dépassionnés pour la simple bonne raison que si c'était réellement le cas, l'anti-racisme se verrait finalement contraint de devoir abandonner plein de thêmes car si on va au fond des choses : Cela n'a pas grand chose a voir au racisme/anti-racisme en réalité , mais que c'était des sujets qui fonctionnaient hélas bien sur des cervelles simplistes aisées a embrigader

    Après non pas que je sois raciste, je viens clairement d'un milieu social et d'une jeunesse fondamentalement anti-raciste , mais des réflexions de fond m'ont hélas bien fait voir de manière factuelle et indiscutable combien cette notion est manipulée

    Mais ça de toute façon, c'est le cas avec de très nombreux thêmes dit de "gauche" ou progressistes ou en fait le parti communiste français a fait dévier ces débats chez le bas peuple dans les années 70 avec le fameux mot anti-réthorique "fasciste" qui a force d'emploi s'est imposé comme une démagogie ultime, alors que le mot d'ordre sur l'emploi de ce mot a l'origine vient du PC soviétique a Moscou (tout puissant a l'époque) 20 ans après le stalinisme qui n'était qu'un fascisme de gauche pur et dur et démontré celui la, comme si en fait il n'était question que d'insulter son détraqueur de fasciste en premier juste pour s'assurer de ne pas avoir a affronter les lourdes réalités du passé (infantilisation du débat … Stoi qui dit stoi qui l'es …) et donc couper l'herbe sous le pied a toute critique sur un régime pourtant fondamentalement ennemi des libertés parfois les + simples !

    Et les choses n'ont cessé depuis de glisser systématiquement sur ce modèle, avec une gauche qui dans la rue a fuit tout intellectualisation du débat comme si pour eux, le progressisme ne peut etre qu'un fait de société indiscutable sur lequel aucune discussion n'est possible, tu l'avales ou tu dégages ordure de fasciste que tu es pour ne serait ce qu'oser en discuter

    Et ça, ben les faits sont tétus : Ce sont bien des boomers qui ont mis en place cette simplification et violence verbale pour imposer leur "progressisme" , de la … Le Ok boomer ben ça marche pas

  • 25 septembre 2020 à 18 h 02 min
    Permalien

    boomer, boomereuh, euh avec la mortalité enfantile qu'on se traine en réputation, nous derrière là, on peut pas nous appeler des boomers, quand même la ho, je veux bien mais…

Commentaires fermés.