Natalie Dessay – Barbara – Perlimpinpin – Hommage aux victimes des attentats


Regarder la vidéo en replay si vous l'avez ratée lors de sa diffusion.

Hommage aux victimes des attentats : Natalie Dessay chante « Perlimpinpin » de Barbara

C’est l’hommage de toute la Nation. Deux semaines jour pour jour après les attentats de Paris et de Saint-Denis, la France rend un hommage « national et solennel », vendredi aux Invalides, aux 130 morts et quelque 350 blessés dénombrés lors de ces attaques jihadistes. Le pire attentat connu en France.

Pour qui, comment quand et pourquoi ?
Contre qui ? Comment ? Contre quoi ?
C’en est assez de vos violences.
D’où venez-vous ?
Où allez-vous ?
Qui êtes-vous ?
Qui priez-vous ?
Je vous prie de faire silence.
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
S’il faut absolument qu’on soit
Contre quelqu’un ou quelque chose,
Je suis pour le soleil couchant
En haut des collines désertes.
Je suis pour les forêts profondes,
Car un enfant qui pleure,
Qu’il soit de n’importe où,
Est un enfant qui pleure,
Car un enfant qui meurt
Au bout de vos fusils
Est un enfant qui meurt.
Que c’est abominable d’avoir à choisir
Entre deux innocences !
Que c’est abominable d’avoir pour ennemis
Les rires de l’enfance !
Pour qui, comment, quand et combien ?
Contre qui ? Comment et combien ?
À en perdre le goût de vivre,
Le goût de l’eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles !
Mais pour rien, mais pour presque rien,
Pour être avec vous et c’est bien !
Et pour une rose entr’ouverte,
Et pour une respiration,
Et pour un souffle d’abandon,
Et pour ce jardin qui frissonne !
Rien avoir, mais passionnément,
Ne rien se dire éperdument,
Mais tout donner avec ivresse

Et riche de dépossession,
N’avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne pas parler de poésie,
Ne pas parler de poésie
En écrasant les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d’une cour au murs gris
Où l’aube n’a jamais sa chance.
Contre qui, comment, contre quoi ?
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
Pour retrouver le goût de vivre,
Le goût de l’eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles.
Contre personne et contre rien,
Contre personne et contre rien,
Mais pour toutes les fleurs ouvertes,
Mais pour une respiration,
Mais pour un souffle d’abandon
Et pour ce jardin qui frissonne !
Et vivre passionnément,
Et ne se battre seulement
Qu’avec les feux de la tendresse
Et, riche de dépossession,
N’avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne plus parler de poésie,
Ne plus parler de poésie
Mais laisser vivre les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d’une cour aux murs gris
Où l’aube aurait enfin sa chance,
Vivre,
Vivre
Avec tendresse,
Vivre
Et donner
Avec ivresse !

Les Marseillais à Dubaï – Replay 43 du mardi 20 avril – Les Marseillais à Dubaï
Les Marseillais à Dubaï - Dans l'épisode 17 - Les Marseillais à Dubaï

Replay  des Marseillais à Dubaï, il y a eu des cris, un départ et beaucoup d'amour. On vous raconte tout Read more

Dans l’épisode 48 de La Villa des coeurs brisés – La Villa des coeurs brisés 6
La Villa des coeurs brisés, saison 6 : Résumé épisode 16 du 5 mars - La Villa des coeurs brisés 6

La Villa des Cœurs Brisés - Saison 06 Episode 48Diffusé sur TFX le mardi 20 avril 2021 à 18:59 - Read more

Dans l'épisode 17 des Vacances des Anges 4

  LES VACANCES DES ANGES : WORK HARD / PLAY HARD - EPISODE 17 : UN BAISER TANT ATTENDU   Read more

Replay François Damiens «Vous avez déjà pris une bonne tarte dans la gueule? »

Regarder «Vous avez déjà pris une bonne tarte dans la gueule? » en replay si vous l'avez raté lors Read more

No tags for this post.