Zone interdite Élysée : dans les coulisses du palaisIl y a 5 jours • 1:28:03Magazine | Société | ReportageÀ chaque édition des journées du Patrimoine, L’Élysée, un lieu cher au cœur des Français, bat des records d’affluence. Exceptionnellement nos caméras ont pu filmer derrière les murs de ce palais pendant dix-huit mois. Plus de 800 personnes y travaillent chaque jour dans l’ombre. Parmi elles, une centaine de jeunes recrues et d’apprentis sont formés par les meilleurs spécialistes et artisans du pays. Car l’Élysée est aussi la vitrine du savoir-faire français. Arthur, 16 ans seulement, fait ses premiers pas en pâtisserie dans les prestigieuses cuisines présidentielles. Pour la plus grande fierté de sa famille. Plein d’audace, Arthur a écrit lui-même au chef de l’Élysée pour lui demander un stage. Depuis qu’il a été pris, pour être à la hauteur, même le week-end, le jeune apprenti s’entraîne. Une vocation est née. Virginie, 34 ans, a été sélectionnée pour intégrer la Garde Républicaine au sein du palais de l’Élysée. Sur le plan du combat rapproché, la jeune femme a encore beaucoup à apprendre. Virginie va vivre une épreuve que toutes les nouvelles recrues redoutent : un combat avec le garde du corps du président, Mike, dans son dojo caché au cœur des souterrains de l’Élysée. Pour la première fois, le très secret Groupe de Sécurité du Président de la République (le GSPR) a accepté la présence d’une caméra lors de plusieurs déplacements du chef de l’État. Frédéric, la trentaine, vient d’intégrer cette unité très fermée, après quatre ans au GIGN. Au programme : escorte du Président et entrainements à balles réelles, sous le regard exigeant du patron du GSPR, Georges Salinas. Ancien de la Brigade de Recherche et d’Intervention (la BRI), il a mené l’assaut contre les terroristes au Bataclan le 13 novembre 2015. Didier, 32 ans de maison, est la cheville ouvrière de tous les événements de l’Élysée. Du conseil des ministres aux réceptions, il est en charge de toute la logistique du palais. Nous l’avons suivi lors d’un sommet diplomatique particulièrement sensible car les yeux du monde entier sont tournés vers la fameuse salle des fêtes de l’Élysée, où vont se retrouver Angela Merkel et Vladimir Poutine. Un sommet au goût un peu particulier pour Didier : après 3 décennies au service de la présidence, il va quitter le palais. Avant son départ, le chef de la logistique a un dernier défi : préparer la relève. Le palais présidentiel traverse l’Histoire grâce au savoir-faire des meilleurs artisans. Nous avons filmé la restauration de l’une des pièces les plus prestigieuses, le Salon des Portraits. Marie-Laure et Astrid sont responsables du mobilier, des tissus et des œuvres d’art pour la présidence de la République. Après les travaux, ce sont elles qui vont aménager et décorer ce salon où le Président Macron a ses habitudes. Des salons d’apparat au bureau du Président, sans oublier les galeries souterraines et les 15 000 m² de jardin, en exclusivité, nous avons partagé l’étonnant quotidien de ces femmes et de ces hommes qui travaillent dans les coulisses du pouvoir.


Zone interdite Élysée : dans les coulisses du palaisIl y a 5 jours • 1:28:03Magazine | Société | ReportageÀ chaque édition des journées du Patrimoine, L’Élysée, un lieu cher au cœur des Français, bat des records d’affluence. Exceptionnellement nos caméras ont pu filmer derrière les murs de ce palais pendant dix-huit mois. Plus de 800 personnes y travaillent chaque jour dans l’ombre. Parmi elles, une centaine de jeunes recrues et d’apprentis sont formés par les meilleurs spécialistes et artisans du pays. Car l’Élysée est aussi la vitrine du savoir-faire français.
 
Arthur, 16 ans seulement, fait ses premiers pas en pâtisserie dans les prestigieuses cuisines présidentielles. Pour la plus grande fierté de sa famille. Plein d’audace, Arthur a écrit lui-même au chef de l’Élysée pour lui demander un stage. Depuis qu’il a été pris, pour être à la hauteur, même le week-end, le jeune apprenti s’entraîne. Une vocation est née.

Virginie, 34 ans, a été sélectionnée pour intégrer la Garde Républicaine au sein du palais de l’Élysée. Sur le plan du combat rapproché, la jeune femme a encore beaucoup à apprendre. Virginie va vivre une épreuve que toutes les nouvelles recrues redoutent : un combat avec le garde du corps du président, Mike, dans son dojo caché au cœur des souterrains de l’Élysée.

Pour la première fois, le très secret Groupe de Sécurité du Président de la République (le GSPR) a accepté la présence d’une caméra lors de plusieurs déplacements du chef de l’État. Frédéric, la trentaine, vient d’intégrer cette unité très fermée, après quatre ans au GIGN. Au programme : escorte du Président et entrainements à balles réelles, sous le regard exigeant du patron du GSPR, Georges Salinas. Ancien de la Brigade de Recherche et d’Intervention (la BRI), il a mené l’assaut contre les terroristes au Bataclan le 13 novembre 2015.

Didier, 32 ans de maison, est la cheville ouvrière de tous les événements de l’Élysée. Du conseil des ministres aux réceptions, il est en charge de toute la logistique du palais. Nous l’avons suivi lors d’un sommet diplomatique particulièrement sensible car les yeux du monde entier sont tournés vers la fameuse salle des fêtes de l’Élysée, où vont se retrouver Angela Merkel et Vladimir Poutine. Un sommet au goût un peu particulier pour Didier : après 3 décennies au service de la présidence, il va quitter le palais. Avant son départ, le chef de la logistique a un dernier défi : préparer la relève.

Le palais présidentiel traverse l’Histoire grâce au savoir-faire des meilleurs artisans. Nous avons filmé la restauration de l’une des pièces les plus prestigieuses, le Salon des Portraits. Marie-Laure et Astrid sont responsables du mobilier, des tissus et des œuvres d’art pour la présidence de la République. Après les travaux, ce sont elles qui vont aménager et décorer ce salon où le Président Macron a ses habitudes.
 
Des salons d’apparat au bureau du Président, sans oublier les galeries souterraines et les 15 000 m² de jardin, en exclusivité, nous avons partagé l’étonnant quotidien de ces femmes et de ces hommes qui travaillent dans les coulisses du pouvoir.

Regarder en replay Élysée : dans les coulisses du palaisIl y a 5 jours • 1:28:03Magazine | Société | ReportageÀ chaque édition des journées du Patrimoine, L’Élysée, un lieu cher au cœur des Français, bat des records d’affluence. Exceptionnellement nos caméras ont pu filmer derrière les murs de ce palais pendant dix-huit mois. Plus de 800 personnes y travaillent chaque jour dans l’ombre. Parmi elles, une centaine de jeunes recrues et d’apprentis sont formés par les meilleurs spécialistes et artisans du pays. Car l’Élysée est aussi la vitrine du savoir-faire français.

Arthur, 16 ans seulement, fait ses premiers pas en pâtisserie dans les prestigieuses cuisines présidentielles. Pour la plus grande fierté de sa famille. Plein d’audace, Arthur a écrit lui-même au chef de l’Élysée pour lui demander un stage. Depuis qu’il a été pris, pour être à la hauteur, même le week-end, le jeune apprenti s’entraîne. Une vocation est née.

Virginie, 34 ans, a été sélectionnée pour intégrer la Garde Républicaine au sein du palais de l’Élysée. Sur le plan du combat rapproché, la jeune femme a encore beaucoup à apprendre. Virginie va vivre une épreuve que toutes les nouvelles recrues redoutent : un combat avec le garde du corps du président, Mike, dans son dojo caché au cœur des souterrains de l’Élysée.

Pour la première fois, le très secret Groupe de Sécurité du Président de la République (le GSPR) a accepté la présence d’une caméra lors de plusieurs déplacements du chef de l’État. Frédéric, la trentaine, vient d’intégrer cette unité très fermée, après quatre ans au GIGN. Au programme : escorte du Président et entrainements à balles réelles, sous le regard exigeant du patron du GSPR, Georges Salinas. Ancien de la Brigade de Recherche et d’Intervention (la BRI), il a mené l’assaut contre les terroristes au Bataclan le 13 novembre 2015.

Didier, 32 ans de maison, est la cheville ouvrière de tous les événements de l’Élysée. Du conseil des ministres aux réceptions, il est en charge de toute la logistique du palais. Nous l’avons suivi lors d’un sommet diplomatique particulièrement sensible car les yeux du monde entier sont tournés vers la fameuse salle des fêtes de l’Élysée, où vont se retrouver Angela Merkel et Vladimir Poutine. Un sommet au goût un peu particulier pour Didier : après 3 décennies au service de la présidence, il va quitter le palais. Avant son départ, le chef de la logistique a un dernier défi : préparer la relève.

Le palais présidentiel traverse l’Histoire grâce au savoir-faire des meilleurs artisans. Nous avons filmé la restauration de l’une des pièces les plus prestigieuses, le Salon des Portraits. Marie-Laure et Astrid sont responsables du mobilier, des tissus et des œuvres d’art pour la présidence de la République. Après les travaux, ce sont elles qui vont aménager et décorer ce salon où le Président Macron a ses habitudes.

Des salons d’apparat au bureau du Président, sans oublier les galeries souterraines et les 15 000 m² de jardin, en exclusivité, nous avons partagé l’étonnant quotidien de ces femmes et de ces hommes qui travaillent dans les coulisses du pouvoir. – Zone interdite si vous avez raté l’émission lors de sa diffusion sur M6.

Élysée : dans les coulisses du palaisIl y a 5 jours • 1:28:03Magazine | Société | ReportageÀ chaque édition des journées du Patrimoine, L’Élysée, un lieu cher au cœur des Français, bat des records d’affluence. Exceptionnellement nos caméras ont pu filmer derrière les murs de ce palais pendant dix-huit mois. Plus de 800 personnes y travaillent chaque jour dans l’ombre. Parmi elles, une centaine de jeunes recrues et d’apprentis sont formés par les meilleurs spécialistes et artisans du pays. Car l’Élysée est aussi la vitrine du savoir-faire français.

Arthur, 16 ans seulement, fait ses premiers pas en pâtisserie dans les prestigieuses cuisines présidentielles. Pour la plus grande fierté de sa famille. Plein d’audace, Arthur a écrit lui-même au chef de l’Élysée pour lui demander un stage. Depuis qu’il a été pris, pour être à la hauteur, même le week-end, le jeune apprenti s’entraîne. Une vocation est née.

Virginie, 34 ans, a été sélectionnée pour intégrer la Garde Républicaine au sein du palais de l’Élysée. Sur le plan du combat rapproché, la jeune femme a encore beaucoup à apprendre. Virginie va vivre une épreuve que toutes les nouvelles recrues redoutent : un combat avec le garde du corps du président, Mike, dans son dojo caché au cœur des souterrains de l’Élysée.

Pour la première fois, le très secret Groupe de Sécurité du Président de la République (le GSPR) a accepté la présence d’une caméra lors de plusieurs déplacements du chef de l’État. Frédéric, la trentaine, vient d’intégrer cette unité très fermée, après quatre ans au GIGN. Au programme : escorte du Président et entrainements à balles réelles, sous le regard exigeant du patron du GSPR, Georges Salinas. Ancien de la Brigade de Recherche et d’Intervention (la BRI), il a mené l’assaut contre les terroristes au Bataclan le 13 novembre 2015.

Didier, 32 ans de maison, est la cheville ouvrière de tous les événements de l’Élysée. Du conseil des ministres aux réceptions, il est en charge de toute la logistique du palais. Nous l’avons suivi lors d’un sommet diplomatique particulièrement sensible car les yeux du monde entier sont tournés vers la fameuse salle des fêtes de l’Élysée, où vont se retrouver Angela Merkel et Vladimir Poutine. Un sommet au goût un peu particulier pour Didier : après 3 décennies au service de la présidence, il va quitter le palais. Avant son départ, le chef de la logistique a un dernier défi : préparer la relève.

Le palais présidentiel traverse l’Histoire grâce au savoir-faire des meilleurs artisans. Nous avons filmé la restauration de l’une des pièces les plus prestigieuses, le Salon des Portraits. Marie-Laure et Astrid sont responsables du mobilier, des tissus et des œuvres d’art pour la présidence de la République. Après les travaux, ce sont elles qui vont aménager et décorer ce salon où le Président Macron a ses habitudes.

Des salons d’apparat au bureau du Président, sans oublier les galeries souterraines et les 15 000 m² de jardin, en exclusivité, nous avons partagé l’étonnant quotidien de ces femmes et de ces hommes qui travaillent dans les coulisses du pouvoir.

Zone interdite ……
Zone interdite Élysée : dans les coulisses du palaisIl y a 5 jours • 1:28:03Magazine | Société | ReportageÀ chaque édition des journées du Patrimoine, L’Élysée, un lieu cher au cœur des Français, bat des records d’affluence. Exceptionnellement nos caméras ont pu filmer derrière les murs de ce palais pendant dix-huit mois. Plus de 800 personnes y travaillent chaque jour dans l’ombre. Parmi elles, une centaine de jeunes recrues et d’apprentis sont formés par les meilleurs spécialistes et artisans du pays. Car l’Élysée est aussi la vitrine du savoir-faire français.
 
Arthur, 16 ans seulement, fait ses premiers pas en pâtisserie dans les prestigieuses cuisines présidentielles. Pour la plus grande fierté de sa famille. Plein d’audace, Arthur a écrit lui-même au chef de l’Élysée pour lui demander un stage. Depuis qu’il a été pris, pour être à la hauteur, même le week-end, le jeune apprenti s’entraîne. Une vocation est née.

Virginie, 34 ans, a été sélectionnée pour intégrer la Garde Républicaine au sein du palais de l’Élysée. Sur le plan du combat rapproché, la jeune femme a encore beaucoup à apprendre. Virginie va vivre une épreuve que toutes les nouvelles recrues redoutent : un combat avec le garde du corps du président, Mike, dans son dojo caché au cœur des souterrains de l’Élysée.

Pour la première fois, le très secret Groupe de Sécurité du Président de la République (le GSPR) a accepté la présence d’une caméra lors de plusieurs déplacements du chef de l’État. Frédéric, la trentaine, vient d’intégrer cette unité très fermée, après quatre ans au GIGN. Au programme : escorte du Président et entrainements à balles réelles, sous le regard exigeant du patron du GSPR, Georges Salinas. Ancien de la Brigade de Recherche et d’Intervention (la BRI), il a mené l’assaut contre les terroristes au Bataclan le 13 novembre 2015.

Didier, 32 ans de maison, est la cheville ouvrière de tous les événements de l’Élysée. Du conseil des ministres aux réceptions, il est en charge de toute la logistique du palais. Nous l’avons suivi lors d’un sommet diplomatique particulièrement sensible car les yeux du monde entier sont tournés vers la fameuse salle des fêtes de l’Élysée, où vont se retrouver Angela Merkel et Vladimir Poutine. Un sommet au goût un peu particulier pour Didier : après 3 décennies au service de la présidence, il va quitter le palais. Avant son départ, le chef de la logistique a un dernier défi : préparer la relève.

Le palais présidentiel traverse l’Histoire grâce au savoir-faire des meilleurs artisans. Nous avons filmé la restauration de l’une des pièces les plus prestigieuses, le Salon des Portraits. Marie-Laure et Astrid sont responsables du mobilier, des tissus et des œuvres d’art pour la présidence de la République. Après les travaux, ce sont elles qui vont aménager et décorer ce salon où le Président Macron a ses habitudes.
 
Des salons d’apparat au bureau du Président, sans oublier les galeries souterraines et les 15 000 m² de jardin, en exclusivité, nous avons partagé l’étonnant quotidien de ces femmes et de ces hommes qui travaillent dans les coulisses du pouvoir.

Regarder en replay ...... - Zone interdite si vous avez raté l'émission lors de sa diffusion sur M6. Médicaments, alcool Read more

Zone interdite ……
Zone interdite Élysée : dans les coulisses du palaisIl y a 5 jours • 1:28:03Magazine | Société | ReportageÀ chaque édition des journées du Patrimoine, L’Élysée, un lieu cher au cœur des Français, bat des records d’affluence. Exceptionnellement nos caméras ont pu filmer derrière les murs de ce palais pendant dix-huit mois. Plus de 800 personnes y travaillent chaque jour dans l’ombre. Parmi elles, une centaine de jeunes recrues et d’apprentis sont formés par les meilleurs spécialistes et artisans du pays. Car l’Élysée est aussi la vitrine du savoir-faire français.
 
Arthur, 16 ans seulement, fait ses premiers pas en pâtisserie dans les prestigieuses cuisines présidentielles. Pour la plus grande fierté de sa famille. Plein d’audace, Arthur a écrit lui-même au chef de l’Élysée pour lui demander un stage. Depuis qu’il a été pris, pour être à la hauteur, même le week-end, le jeune apprenti s’entraîne. Une vocation est née.

Virginie, 34 ans, a été sélectionnée pour intégrer la Garde Républicaine au sein du palais de l’Élysée. Sur le plan du combat rapproché, la jeune femme a encore beaucoup à apprendre. Virginie va vivre une épreuve que toutes les nouvelles recrues redoutent : un combat avec le garde du corps du président, Mike, dans son dojo caché au cœur des souterrains de l’Élysée.

Pour la première fois, le très secret Groupe de Sécurité du Président de la République (le GSPR) a accepté la présence d’une caméra lors de plusieurs déplacements du chef de l’État. Frédéric, la trentaine, vient d’intégrer cette unité très fermée, après quatre ans au GIGN. Au programme : escorte du Président et entrainements à balles réelles, sous le regard exigeant du patron du GSPR, Georges Salinas. Ancien de la Brigade de Recherche et d’Intervention (la BRI), il a mené l’assaut contre les terroristes au Bataclan le 13 novembre 2015.

Didier, 32 ans de maison, est la cheville ouvrière de tous les événements de l’Élysée. Du conseil des ministres aux réceptions, il est en charge de toute la logistique du palais. Nous l’avons suivi lors d’un sommet diplomatique particulièrement sensible car les yeux du monde entier sont tournés vers la fameuse salle des fêtes de l’Élysée, où vont se retrouver Angela Merkel et Vladimir Poutine. Un sommet au goût un peu particulier pour Didier : après 3 décennies au service de la présidence, il va quitter le palais. Avant son départ, le chef de la logistique a un dernier défi : préparer la relève.

Le palais présidentiel traverse l’Histoire grâce au savoir-faire des meilleurs artisans. Nous avons filmé la restauration de l’une des pièces les plus prestigieuses, le Salon des Portraits. Marie-Laure et Astrid sont responsables du mobilier, des tissus et des œuvres d’art pour la présidence de la République. Après les travaux, ce sont elles qui vont aménager et décorer ce salon où le Président Macron a ses habitudes.
 
Des salons d’apparat au bureau du Président, sans oublier les galeries souterraines et les 15 000 m² de jardin, en exclusivité, nous avons partagé l’étonnant quotidien de ces femmes et de ces hommes qui travaillent dans les coulisses du pouvoir.

Regarder en replay ...... - Zone interdite si vous avez raté l'émission lors de sa diffusion sur M6. Costa Brava, Read more

Zone interdite ……
Zone interdite Élysée : dans les coulisses du palaisIl y a 5 jours • 1:28:03Magazine | Société | ReportageÀ chaque édition des journées du Patrimoine, L’Élysée, un lieu cher au cœur des Français, bat des records d’affluence. Exceptionnellement nos caméras ont pu filmer derrière les murs de ce palais pendant dix-huit mois. Plus de 800 personnes y travaillent chaque jour dans l’ombre. Parmi elles, une centaine de jeunes recrues et d’apprentis sont formés par les meilleurs spécialistes et artisans du pays. Car l’Élysée est aussi la vitrine du savoir-faire français.
 
Arthur, 16 ans seulement, fait ses premiers pas en pâtisserie dans les prestigieuses cuisines présidentielles. Pour la plus grande fierté de sa famille. Plein d’audace, Arthur a écrit lui-même au chef de l’Élysée pour lui demander un stage. Depuis qu’il a été pris, pour être à la hauteur, même le week-end, le jeune apprenti s’entraîne. Une vocation est née.

Virginie, 34 ans, a été sélectionnée pour intégrer la Garde Républicaine au sein du palais de l’Élysée. Sur le plan du combat rapproché, la jeune femme a encore beaucoup à apprendre. Virginie va vivre une épreuve que toutes les nouvelles recrues redoutent : un combat avec le garde du corps du président, Mike, dans son dojo caché au cœur des souterrains de l’Élysée.

Pour la première fois, le très secret Groupe de Sécurité du Président de la République (le GSPR) a accepté la présence d’une caméra lors de plusieurs déplacements du chef de l’État. Frédéric, la trentaine, vient d’intégrer cette unité très fermée, après quatre ans au GIGN. Au programme : escorte du Président et entrainements à balles réelles, sous le regard exigeant du patron du GSPR, Georges Salinas. Ancien de la Brigade de Recherche et d’Intervention (la BRI), il a mené l’assaut contre les terroristes au Bataclan le 13 novembre 2015.

Didier, 32 ans de maison, est la cheville ouvrière de tous les événements de l’Élysée. Du conseil des ministres aux réceptions, il est en charge de toute la logistique du palais. Nous l’avons suivi lors d’un sommet diplomatique particulièrement sensible car les yeux du monde entier sont tournés vers la fameuse salle des fêtes de l’Élysée, où vont se retrouver Angela Merkel et Vladimir Poutine. Un sommet au goût un peu particulier pour Didier : après 3 décennies au service de la présidence, il va quitter le palais. Avant son départ, le chef de la logistique a un dernier défi : préparer la relève.

Le palais présidentiel traverse l’Histoire grâce au savoir-faire des meilleurs artisans. Nous avons filmé la restauration de l’une des pièces les plus prestigieuses, le Salon des Portraits. Marie-Laure et Astrid sont responsables du mobilier, des tissus et des œuvres d’art pour la présidence de la République. Après les travaux, ce sont elles qui vont aménager et décorer ce salon où le Président Macron a ses habitudes.
 
Des salons d’apparat au bureau du Président, sans oublier les galeries souterraines et les 15 000 m² de jardin, en exclusivité, nous avons partagé l’étonnant quotidien de ces femmes et de ces hommes qui travaillent dans les coulisses du pouvoir.

Regarder en replay ...... - Zone interdite si vous avez raté l'émission lors de sa diffusion sur M6. L'année où Read more

Zone interdite ……
Zone interdite Élysée : dans les coulisses du palaisIl y a 5 jours • 1:28:03Magazine | Société | ReportageÀ chaque édition des journées du Patrimoine, L’Élysée, un lieu cher au cœur des Français, bat des records d’affluence. Exceptionnellement nos caméras ont pu filmer derrière les murs de ce palais pendant dix-huit mois. Plus de 800 personnes y travaillent chaque jour dans l’ombre. Parmi elles, une centaine de jeunes recrues et d’apprentis sont formés par les meilleurs spécialistes et artisans du pays. Car l’Élysée est aussi la vitrine du savoir-faire français.
 
Arthur, 16 ans seulement, fait ses premiers pas en pâtisserie dans les prestigieuses cuisines présidentielles. Pour la plus grande fierté de sa famille. Plein d’audace, Arthur a écrit lui-même au chef de l’Élysée pour lui demander un stage. Depuis qu’il a été pris, pour être à la hauteur, même le week-end, le jeune apprenti s’entraîne. Une vocation est née.

Virginie, 34 ans, a été sélectionnée pour intégrer la Garde Républicaine au sein du palais de l’Élysée. Sur le plan du combat rapproché, la jeune femme a encore beaucoup à apprendre. Virginie va vivre une épreuve que toutes les nouvelles recrues redoutent : un combat avec le garde du corps du président, Mike, dans son dojo caché au cœur des souterrains de l’Élysée.

Pour la première fois, le très secret Groupe de Sécurité du Président de la République (le GSPR) a accepté la présence d’une caméra lors de plusieurs déplacements du chef de l’État. Frédéric, la trentaine, vient d’intégrer cette unité très fermée, après quatre ans au GIGN. Au programme : escorte du Président et entrainements à balles réelles, sous le regard exigeant du patron du GSPR, Georges Salinas. Ancien de la Brigade de Recherche et d’Intervention (la BRI), il a mené l’assaut contre les terroristes au Bataclan le 13 novembre 2015.

Didier, 32 ans de maison, est la cheville ouvrière de tous les événements de l’Élysée. Du conseil des ministres aux réceptions, il est en charge de toute la logistique du palais. Nous l’avons suivi lors d’un sommet diplomatique particulièrement sensible car les yeux du monde entier sont tournés vers la fameuse salle des fêtes de l’Élysée, où vont se retrouver Angela Merkel et Vladimir Poutine. Un sommet au goût un peu particulier pour Didier : après 3 décennies au service de la présidence, il va quitter le palais. Avant son départ, le chef de la logistique a un dernier défi : préparer la relève.

Le palais présidentiel traverse l’Histoire grâce au savoir-faire des meilleurs artisans. Nous avons filmé la restauration de l’une des pièces les plus prestigieuses, le Salon des Portraits. Marie-Laure et Astrid sont responsables du mobilier, des tissus et des œuvres d’art pour la présidence de la République. Après les travaux, ce sont elles qui vont aménager et décorer ce salon où le Président Macron a ses habitudes.
 
Des salons d’apparat au bureau du Président, sans oublier les galeries souterraines et les 15 000 m² de jardin, en exclusivité, nous avons partagé l’étonnant quotidien de ces femmes et de ces hommes qui travaillent dans les coulisses du pouvoir.

Regarder en replay ...... - Zone interdite si vous avez raté l'émission lors de sa diffusion sur M6. Beauval : Read more